deux figures fondatrices

Antoinette d'Orléans, feuillantine

Quand, en 1599, Madame d’Orléans entre chez les Feuillantines de Toulouse pour y mener une vie humble et cachée, elle ne se doute pas qu’elle en sera retirée par ordre du Pape pour réformer l’abbaye de Fontevraud. En 1606, la rencontre fortuite avec le Père Joseph est déterminante. Madame d’Orléans trouve dans ce capucin avisé l’appui nécessaire pour commencer la réforme au prieuré de Lencloître. Face à l’hostilité de l’abbesse, elle fonde le 25 octobre 1617 à Poitiers une congrégation qui suit la règle de saint Benoît avec une note de simplicité et de solitude. Ainsi commence la longue marche des Bénédictines de Notre-Dame du Calvaire. => Lire la suite

Joseph de Paris, capucin

François Le Clerc du Tremblay (1577-1638), en religion Joseph de Paris, issu d’une famille de la noblesse de robe, entre chez les capucins en 1599 et reçoit plusieurs fois la charge de provincial de Touraine. Conseiller de Richelieu, très impliqué dans la politique de son temps, le Père Joseph est aussi un maître spirituel de la tradition mystique du XVIIe siècle. Il travaille à la reconquête du Poitou protestant et lance les Missions capucines au Levant. => Lire la suite