parcours biblique des sourds

En 2001, un couple de sourds manifeste le désir de rencontrer Sr Hallel-Marie qui a appris la langue des signes et a enseigné dans une école pour les sourds d’Orléans. Ils souhaiteraient qu’Adèle, leur petite fille entendante, puisse approfondir sa foi et sa connaissance de la Parole de Dieu au moyen de vidéos non sous-titrées. Avant de les montrer à leur enfant, ils aimeraient savoir ce qui y est enseigné. Avec trois autres sourds, ils ont donc commencé des rencontres autour de ces vidéocassettes, toutes visionnées et transcrites par Sr Hallel-Marie.

 

D’autres sourds se sont ensuite intéressés à ce travail ; c’est ainsi que le petit groupe s’est développé pour atteindre en avril 2002 une trentaine de membres, désireux d’une formation chrétienne solide. Bernard Truffaut (frère de St Gabriel, sourd lui-même) a rejoint le groupe à ce moment-là.

 

En 2003, a surgi l’idée de « voyages dans la Bible » sur le thème de la Genèse et depuis, environ une fois par mois, le groupe des sourds animé de plus en plus par Frère Bernard et par les sourds eux-mêmes continue de se former à la Parole de Dieu, à la vie de l’Église, aux sacrements...avec la présence de Sœur Hallel-Marie pour le travail et pour la messe.

 

Le désir de Frère Bernard est que les sourds adultes deviennent eux-mêmes catéchistes, évangélisateurs pour les sourds. Ils sont d’accord mais cela demande du temps et une bonne formation. De plus, le vocabulaire religieux se cherche en Langue des Signes et Frère Bernard fait partie de ceux qui y travaillent depuis un certain temps. Ceci dit, depuis maintenant presque 20 ans, les sourds ont marché des milliers de kilomètres à travers la Bible pour mieux la connaître et en vivre ; mais le voyage n’est pas terminé ! Et le groupe se réunit 8 à 10 fois par an au monastère pour une journée de formation et de rencontre. Pour des événements particuliers comme la confirmation de Candice et le jubilé de frère Bernard, les sœurs de la communauté sont venues se joindre au groupe pour un moment de fête et de témoignage.         

 

Cette formation des sourds chrétiens d’Orléans au monastère de Bouzy-la-Forêt remonte à 2001 mais les sourds connaissent les sœurs depuis plus longtemps quand elles habitaient encore à Saint-Jean-de-Braye. C’est en 1980 que frère Jean Chéory conduit pour la première fois au monastère un groupe désireux de prier et de réfléchir sur la prière. Puis à partir de 1982, les sourds viennent célébrer les Rameaux chaque année et la communauté aurait du mal à imaginer un Dimanche des Rameaux sans la présence des sourds et sans la messe traduite en LSF (Langue des Signes Française) !

 

On pourrait faire remonter ce compagnonnage entre la communauté et les sourds à plus loin encore puisque St Louis Marie Grignon de Montfort, fondateur des frères de saint Gabriel a  prêché chez nos mères de Poitiers en 1705 !