Bouzy-la-Forêt

Malheureusement, l'urbanisation croissante de la banlieue d'Orléans gagne Saint Jean de Braye et les bâtiments de l'hôtellerie et de la distillerie doivent être mis aux normes. Le moment ne serait-il pas venu de réaliser le projet des années cinquante et de se rapprocher de l'abbaye de Fleury ? Après un temps de concertation avec les autres monastères de la congrégation, la communauté décide en 1993 de se transférer à Bouzy-la-Forêt, à l'orée de la forêt d'Orléans, à dix kilomètres de Saint Benoît sur Loire. Le nouveau monastère est achevé en 1999, il est bâti selon un plan relativement simple, aéré, avec deux cloîtres entourant une église claire et sobre, trait d'union entre l'hôtellerie et les lieux de la communauté. Le 3 octobre une assemblée nombreuse est réunie autour de la communauté et de Monseigneur Daucourt pour la dédicace de l'église.

En septembre 2001 la suite des réflexions en congrégation conduit le chapitre général à voter la fermeture du monastère de Kerbénéat en Bretagne pour donner une nouvelle vie aux maisons de France et à celle de Jérusalem. C'est ainsi qu'en juillet 2002 quatre sœurs de Kerbénéat rejoignent la communauté de Bouzy-la forêt.

En 1997, en 2003 puis en juin 2011, trois sœurs de notre communauté (dont une de Kerbénéat) sont parties rejoindre le monastère de Jérusalem, situé sur le Mont des Oliviers, pour aider nos sœurs à vivre leur vie monastique auprès des remparts de la ville sainte. C'est là, pour notre communauté, une des manières de vivre les grandes intentions confiées par nos fondateurs : prier pour l'unité de l'Eglise et la paix en Terre Sainte.