Actualité

« Personne ne les arrachera de ma main. »

 Après ces passages difficiles sur le Pain de vie, aujourd’hui nous voilà avec la figure si sympathique du Bon Pasteur. Là aussi, il est question d’écouter sa voix, de le connaître, de le suivre pour vivre. Le connaître, le suivre, et Il nous donnera la vie éternelle. « Personne ne peut rien arracher de la main du Père ». Quelle bonne nouvelle ! Ecoutons la voix de Jésus, et nous serons protégés dans la main du Père. Avec tout ce que l’image de la main peut dire de tendresse, de sécurité, de bonheur, d’intimité. Jésus nous dévoile encore son mystère d’unité avec son Père. Lui est bien déjà dans Sa main. Restons-y avec lui. 

Méditation de l’Évangile du 12 mai 2019  

Quatrième dimanche de Pâques — Année C  


Retour