Actualité

« Le premier jour de la semaine, Marie Madeleine se rend au tombeau de grand matin ; c’était encore les ténèbres.» 

 A Prailles, chaque année, nous avons la chance de vivre une aube pascale œcuménique. Au petit matin dans la nuit, des marcheurs convergent vers le monastère et envahissent notre église. Un refrain de Taizé les accueille « C’est toi, ma lampe Seigneur, O Dieu éclaire ma ténèbre … », chacun dépose une petite bougie devant l’icône de la Résurrection et peu à peu, le chant s’élève, la joie de Pâques éclate. Comme l’électro choc déclenché par Marie-Madeleine, entraînant Simon-Pierre et l’autre disciple dans une course folle vers le tombeau, l’onde de la résurrection doit se répandre. Portons la joie de la résurrection du Christ à tous ceux que nous croiserons aujourd’hui, ne serait-ce que par un sourire. 

Méditation de l’Évangile du 21 avril 2019   

Dimanche de Pâques — Année C   


Retour